REUNION PUBLIQUE 2018 PLU

Les enjeux du futur PLU présentés aux habitants

Mercredi 19 septembre, Pauline du bureau d’étude Urbadoc a présenté, salle polyvalente,  les différentes lois et directives pour les nouveaux PLU : loi ALUR,  Grenelle de l’environnement, Scot... Cela implique moins de consommation de terres agricoles, une densification des zones urbanisées existantes par remplissage des dents creuses, pas de mitage, l’extension en profondeur plutôt que l’augmentation du linéaire en bordure des voiries, le respect des boisements et des trames vertes pour la protection de la faune et des paysages... Des contraintes sont également imposées autour des exploitations agricoles (100 m) et dans l’ensemble de la zone inondable. Autre frein au développement des petits hameaux, la nécessité d’un minimum de 5 habitations distantes au maximum de 100 m, avant extension à une sixième.

Le taux de construction des années précédentes a permis au bureau d’étude de définir la progression envisagée sur la commune pour les années futures à 8 maisons par an et de là, à estimer la surface constructible autorisées pour les prochaines années. Les possibilités d’urbanisation se trouveront donc sérieusement réduites par rapport au PLU actuel toujours en vigueur.

Par contre l’extension des habitations et annexes sera facilité ainsi que le changement d’affectation de bâtiments (granges, séchoirs à tabac...)  pour ceux qui en feront la demande.

Le maire a rappelé que les propriétaires doivent impérativement inscrire leurs souhaits sur le dernier registre déposé en mairie ou par lettre, pour qu’ils puissent être étudiés par le bureau d’étude et le commissaire enquêteur, ce qui ne préjuge en rien de la réponse de l’administration. Les élus pour leur part œuvreront afin de faire prendre en compte les demandes réalisables, porteuses d’un véritable projet dans l’échéance des 10 ans, pour le développement de la commune ou le respect de l’activité agricole.

 

Une prochaine réunion publique devrait être organisée début 2019.