3 marins de la 2e Guerre Mondiale honorés 

 

     Leçon d’histoire originale

 

                                                                    

 

 

TEMOINS. Les élèves sont accueillis par André Richard (à gauche) et par madame Geoffroid (à droite), veuve d’un autre marin de la Rivière. 

 

 
 
 A l’initiative de l’association la Graine et l’Idée, le lundi 7 mai, les élèves de CE2 et de CM se sont rendus à la salle polyvalente pour rencontrer un vétéran de la 2e Guerre Mondiale, André Richard, un habitant de la Rivière de Mansac. Marin sur le croiseur Georges Leygues, de 1941 à la fin de la guerre, il patrouilla dans l’océan Atlantique, l’océan Indien, et la Méditerranée, faisant escale en Amérique, et dans de nombreux pays d’Afrique. C’est tout un pan de l’histoire navale de la guerre, avec les photos des navires de la flotte française, des combats contre les Britanniques, puis contre les Allemands, des sauvetages amis ou ennemis, que les enfants ont découvert. Mais ce qui a le plus passionné les élèves, c’est la participation d’André Richard, à bord de son bateau, aux opérations de débarquement, en Normandie et en Provence.
                                                                                                                                                                                                           

 

   

           

Trois marins de la Seconde Guerre Mondiale à l’honneur
 
L’association la Graine et l’idée a organisé, le lundi 7 mai, une soirée, à la salle polyvalente, autour du témoignage d’André Richard, 92 ans, engagé volontaire en 1940 dans la marine. En 1941, il arrive à Toulon. Il est séparé de son copain de la Rivière, Geoffroid, et il embarque sur le croiseur, le Georges Leygues. A Dakar, Richard retrouve son ami, qui navigue sur un autre croiseur, la Gloire, ainsi que Jean Labrousse, un autre jeune de la Rivière. Ils se reverront ensuite, au grès des escales. Les navires qui se sont placés sous le commandement de la France Libre sont modernisés en Amérique et patrouillent dans l’Atlantique pour protéger les convois de ravitaillement alliés. Le Georges Leygues participe ensuite au débarquement en Normandie et tirera le premier coup de canon, face à Omaha Beach, le 6 juin 1944. Pour André Richard, le souvenir le plus marquant fut l’impressionnante armada des 4000 navires de cette opération. Il a ajouté modeste: « Je ne suis pas un héros, je n’ai pas débarqué, j’ai fait ce qu’on me disait de faire, là où j’étais, en vérifiant les niveaux sur le bateau toutes les heures ».  Le navire participe aussi au débarquement en Provence.  « Mais là, ce fut plus facile! ». Il bombarde ensuite la Riviera italienne.
Les souvenirs d’André Richard étaient illustrés par la projection des photos extraites de son album et de la collection de Jean Labrousse et de celle de Jean Geoffroid,  prêtées aux  organisateurs par leurs épouses. Les spectateurs ont pu découvrir les bateaux des 3 marins, les épaves lors du sabordage de la flotte ou de l’attaque des Britanniques, des moments joyeux lors du passage de l’équateur, des escales en Afrique du sud, au Gabon, au Kenya, en Amérique et aux Etats-Unis pendant 6 mois, et ceux plus dramatiques comme les attaques des sous-marins, les naufrages et les sauvetages des marins alliés ou ennemis…
Mesdames Labrousse et Geoffroid  ont évoqué les récits de leurs maris, mais aussi les messages reçus par l’intermédiaire de la Croix-Rouge, après 4 ans sans nouvelles, le naufrage du contre torpilleur de Geoffroid et du Terrible, coulés par les avions allemands, les combats pour libérer Oléron et Royan et des anecdotes, comme celle des marins jetés en prison, pour avoir osé voyager dans un bus réservé aux Noirs, en Afrique du Sud…
A l’issue de la soirée, le maire, Isabelle David, a remis la médaille de la commune de Mansac à André Richard, tandis que mesdames Labrousse et Geoffroid recevaient un bouquet des mains de Claudine Mérigot et Philippe Chauvain, membres de la Graine et l’Idée.
 
   
 
MEDAILLE. Le maire, Isabelle David, félicite André Richard pour son témoignage et lui remet la médaille de la commune.