A visiter

 

EGLISE DU 12ème Siècle au bourg de Mansac

 

Patrimoine, histoire, point de vue et balade
 
 
L’église de Mansac
 
 

 

 

      

     

 

 

 L’église de Mansac, de style roman du 12ème siècle, est dédiée à St Sigismond, roi des Burgondes. Dotée d’un clocher-mur, elle est rattachée au presbytère voisin par un porche. Elle fut sans doute remaniée aux 16ème et 17ème siècles. Elle était entourée d’un cimetière et probablement attenante à un château féodal situé à l’emplacement du presbytère. On en retrouve des vestiges dans le mur rempart au bord du chemin, dans l’arc qui relie les deux bâtiments et surtout dans les vastes souterrains visités jusque dans les années 50 par les jeunes du village et comblés en partie lors des  travaux d’aménagements de la place et d’assainissement. Un filait vers Chalmont et l’autre vers Yssandon. La salle  de réunion à droite fut aussi cantine scolaire. A remarquer, au-dessus de l’entrée, un oculus moderne (colombe) et sur le côté droit du transept, un vitrail représentant le saint-patron, à l’intérieur, 2 tableaux, dont l’un offert par l’empereur Napoléon 3, et la décoration du chœur et de l’autel. Depuis le haut de l’escalier, à droite dans la tribune, la charpente est impressionnante, ainsi que la toiture d’ardoise vue de la place.
Depuis le départ des randonnées sur la place, point de vue sur les collines et le péage autoroutier.
 
Visite de l’église :  sur rendez-vous pris à la mairie et lors des journées du patrimoine.
 
 
 
 
********************************************************************************************************************************************************** 
 

  CHATEAU DU 19ème:  LA CHOISNE
 Le château et la chapelle de la Choisne (19ème siècle)
 
 

 

 Patrimoine, point de vue, histoire et balade 

 

 

     

 

 

Au sommet de la colline, la chapelle, bénie en 1879, renferme le caveau de Charles Gobert et de sa famille. Belle vue vers la butte d’Ysssandon.

 

 

       

 

        

 

Aujourd’hui maison de retraite, EHPAD « Charles Gobert », du nom de son concepteur qui en fit don à la collectivité territoriale.

 

Charles Gobert, Ingénieur des Arts et Métiers, entrepreneur en constructions à Paris, était propriétaire, à La Choisne, d'un domaine partagé entre les deux communes de Mansac et de Brignac, sur lequel il fit construire une très grande maison bourgeoise qu’il légua à sa mort, en 1884, au département pour « que mon château serve de maison d’asile aux vieillards des deux sexes de l’arrondissement de Brive; cet établissement prendra le nom de Maison d’Asile Charles Gobert. Je veux que cet établissement ne soit jamais installé ailleurs, c'est-à-dire qu’il reste toujours à la Choisne... Si j’ai fait cette propriété si belle, c’est en vue de ces pauvres vieillards, qui en jouiront sur leurs derniers jours et y respireront un parfait bon air ». Le 1er mars 1888, la « Maison d’Asile Charles Gobert » est ouverte.Avec la somme léguée, suite à la vente d’un immeuble de Charles Gobert à Paris, une aile supplémentaire est construite en 1898, pour augmenter la capacité d’accueil de l’établissement. En 2001, une deuxième structure moderne a été ajoutée à l’ancienne, la capacité d’accueil a été portée à 80 lits. En 2003, l’établissement devient EHPAD (établissement hébergeant des personnes âgées dépendantes) et emploie 43 personnes.
 
 
 
Pour en savoir plus sur la maison de retraite Charles Gobert, consulter sur  
 
ce site la partie histoire, page "histoire de la Choisne". 
 
 
 
 

********************************************************************************************************************************

 
 

Point de vue, balade, vélo, canoë, pêche et pique-nique
 
 
 
La Vézère et la digue des Escures
 
   
 
 
La digue des Escures sur la Vézère alimente en eau la centrale hydroélectrique située sur la rive terrassonnaise en
Dordogne. Une passe à poissons a été construite sur la rive corrézienne. Cette usine électrique, est à l’origine du développement industriel de la commune de Mansac.
* 1904 : Aux Escures de Terrasson, un moulin est transformé en usine électrique pour fabriquer par soudure directe des paumelles pour le bâtiment.
* 1916: la Paumellerie Electrique s’implante à la Rivière-de-Mansac pour se raccorder à la voie ferrée.
* 1936 : les charnières automobiles s’ajoutent à sa production.
* 1972 : Paumellerie Electrique c’est alors 1200 employés dont près de 1000 à la Rivière.
* 1984 : l’activité cesse, après des luttes sociales qui ont marqué la région.
La centrale hydroélectrique des Escures, achetée avant 1984 par un privé, continue encore aujourd’hui à produire de l’électricité vendue à EDF.
 
 
 
La zone entre le pont du Gour et la digue est connue des promeneurs, des  canoéistes et des pêcheurs à la carpe.
Le chemin de la boucle de la Vézère est une promenade familiale,à faire à pied ou à vélo.
Il longe les nombreuses îles en aval de la digue.
 
Une aire de pique nique a été réaménagée en 2011 à la digue des Escures.
 
 

             

 

 ancienne carte postale du pont du Gour en amont de la digue

 

Itinéraire de la balade à la digue des Escures dans la rubrique RANDONNEES de ce site:

 la boucle de la Vézère